Or Libre de Conflit

Parmi les quatre minéraux du conflit, l’or est à plusieurs niveaux le plus important, aussi bien en termes de financement des conflits qu’en termes de recettes perdues par les gouvernements africains du fait des exportations en contrebande. Pourtant, l’or, du fait d’une absence de forces du marché, n’a reçu à ce jour qu’une faible attention: il n’existe pas de système de suivi pour l’or artisanal dans la région des Grands Lacs, aucune technologie n’a été proposée relativement à une chaîne de possession pour la production d’or et aucun important acheteur d’or de l’étranger ne s’est engagé sur le terrain.

IMG 2489 1

Située à la limite Nord-Est de la RDC, l’Orientale est l’une des plus importantes régions productrices d’or dans le pays. 

Les autorités minières provinciales reconnaissent le besoin important de contrôler et d’officialiser le secteur artisanal de l’or. Toutefois, ces prétentions sont limitées par le manque de ressources et par l’absence de comptoirs d’or légaux en Orientale. La conséquence de ces lacunes est qu’une grande partie de l’or est achetée par des comptoirs illégaux et transportée clandestinement vers l’Ouganda.

 

 

 

Objectifs et étapes du projet

Ce projet a pour objectif de créer une chaine de minerais libre de conflit et traçable pour l’or artisanal de l’Est de la RDC, et de démontrer ainsi la possibilité de créer des chaînes pour l’or artisanal assorties d’une traçabilité complète, du site minier à l’affineur. Ce projet sera réalisé en collaboration avec l’Initiative Diamants et Développement (DDI), Artisanal Gold Council, le Gouvernement de la RDC, le secteur privé et la société civile.

 

PHASE DESCRIPTION RÉSULTATS
Phase préliminaire : recherche, promotion et sensibilisation Les relations existantes entre les différents acteurs seront solidifiées et les zones de travail seront établies en consultation avec les fonctionnaires du Gouvernement de la RDC et avec les partenaires Renforcement de la coopération et du soutien offerts par les acteurs impliqués tout au long du projet
Phase 1 : Enregistrement des mineurs Les producteurs, négociants et acheteurs d’or artisanal dans l’un des principaux territoires de production en Orientale vont être enregistrés et recevront des cartes d’identité (carte de creuseur ou carte de négociant) du Gouvernement

Pour les creuseurs et négociants : Assurance qu’ils sont membres d’une profession légale et reconnue par les autorités gouvernementales

Pour les autorités : Informations à jour quant à la manière dont travaillent les mineurs pour produire de l’or et sur la localisation des plus importants sites de creusage

Phase 2 : Officialisation des mineurs à travers une assistance technique Une assistance technique sera fournie aux « PDG » de certains sites miniers artisanaux afin d’améliorer le taux de recouvrement et les rendements de leurs exploitations, en échange de leur engagement de faire le suivi et la vente de l’or par des voies légales. Cette assistance technique prendra la forme d’une technologie semi-mécanisée. Accroissement des rendements miniers Concentration du recouvrement de l’or dans un lieu centralisé Facilitation de la surveillance et de la traçabilité des chaines de possession de l’or
Phase 3 : Suivi et commerce d’or libre de conflit Une technologie de traçabilité permettra d’opérer un suivi de l’or produit dans les sites semi-mécanisés du point de production jusqu’au point d’exportation. L’or suivi et certifié sera vendu par l’entremise d’un réseau en circuit fermé à des acheteurs et affineurs de réputation internationale Simplification de la chaine d’approvisionnement et renforcement de la transparence Meilleurs prix potentiels pour l’or suivi et officialisé

 

EN RÉSUMÉ: Ce projet encouragera l’officialisation et l’enregistrement d’un nombre substantiel de producteurs d’or artisans dans la province Orientale de la RDC où la majeure partie de l’or du pays est produite. En reliant les producteurs artisans et les acheteurs dans un circuit fermé, le projet créera une chaine entièrement transparente, où le gouvernement de la RDC touchera des taxes et des redevances, ce qui renforcera les institutions congolaises. Raccourcir la chaine pourrait également offrir de meilleurs prix aux producteurs artisans. Tel que planifié, ce projet donnera lieu aux premières exportations certifiées par la CIRGL d’or congolais propre et libre de conflit.

 

Partenariat Afrique Canada est reconnaissant de l’appui fourni par le Public-Private Alliance for Responsible Minerals Trade (PPA)